"Carnets de solitude" du témoin

Bienvenue :-)

Archives

"Fouriéristes" et/ou chevaux de Troie ?

Publié le 22/07/2015

Chronique de "solitude du témoin", adressée, dans le cadre de l'épure,
1500 signes au Figaro.fr, 2000 signes à Valeurs Actuelles (François d'Orcival) :-)


 

1. au Figaro.fr Pétition sur les églises : Guaino et NKM se désolidarisent de Sarkozy

 

Je ne signerai pas l’émouvant « Touche pas à mon église » de Denis Tillinac. Déjà 60'000 paraphes, c’est une réussite. Salutaire en ces temps d’apostasie généralisée. Cela rend d’autant plus indécente la récupération de son « cri du cœur ». Les ténors, prétendument de droite, sont-ils si amnésiques ? Nourri – comme eux – au « petit lait » du libéralisme des années 80, j’ai pu constater, puis déplorer, les ravages de leur politique de Gribouille. En économie, fiscalité confiscatoire et explosion de la dette publique –une année de Produit Intérieur Brut. En politique, l'inepte Décret n°76-383 du 29 avril 1976 a institutionnalisé le regroupement familial. Funeste phénomène que les flux migratoires amplifient aujourd’hui. Le domaine socio-culturel se juge à l’aune du relâchement des comportements et des mœurs. Ce ne sont qu’exemples emblématiques. De cette décadence, ils se donnent eux-mêmes l’absolution. Après le constat, comme dans tout roman policier se pose la question d’ « à qui profite le crime » ? A qui profite le désespoir des éleveurs, qui ne reçoivent même pas les miettes de leur dur labeur ? La poser, c'est -presque- y répondre. Avec prudence, tant les lois liberticides protègent ces « lobbies", « idiots utiles » et/ou chevaux de Troie stipendiés de la décomposition annoncée. Que faire ? M’engager en politique ? Ce n’est pas ma place. Je choisis d’emprunter les chemins escarpés de « Solitude du témoin » (Richard Millet). 


2. à Valeurs Actuelles http://www.valeursactuelles.com/lappel-de-tillinac-le-cri-du-coeur-54345

Cher François,Je ne signerai pas l’émouvant « Touche pas à mon église » de Denis Tillinac. Déjà 60'000 paraphes, c’est une belle réussite.  Salutaire en ces temps d’apostasie généralisée. Cela rend d’autant plus indécente la récupération de son « cri du cœur ». Les ténors de cette classe politique, prétendument de droite, sont-ils si amnésiques ? Nourri – comme eux – au « petit lait » du libéralisme des années 80, j’ai pu constater, puis déplorer, les ravages de leur politique de Gribouille. En économie,  fiscalité confiscatoire et explosion de la dette publique – elle représente aujourd’hui une année de Produit Intérieur Brut.  En politique, l'inepte Décret n°76-383 du 29 avril 1976 signé par le Président Giscard d'Estaing et son Premier Ministre Jacques Chirac, a institutionnalisé le regroupement familial. Funeste phénomène que les flux migratoires amplifient aujourd’hui. Le domaine socio-culturel se juge à l’aune du relâchement des comportements et des mœurs. Ce ne sont qu’exemples emblématiques. De cette décadence, ils se donnent eux-mêmes l’absolution.  Après le constat, comme dans tout bon roman policier se pose la question d’ « à qui profite le crime » ? A qui profite par exemple le désespoir des éleveurs, qui ne reçoivent même pas les miettes de leur dur labeur ?  La poser, c'est -presque- déjà y répondre. Avec la plus grande prudence, tant les lois liberticides protègent l’action de ces « lobbies » dont on a du mal à apprécier s’ils sont de simples  « idiots utiles » et/ou des chevaux de Troie stipendiés de la décomposition annoncée. Que faire ? J’aurais pu, j’aurais du, je devrais m’engager en politique. Ce n’est définitivement pas ma place. Je choisis d’emprunter les chemins escarpés de « Solitude du témoin » (Richard Millet). Avec mon cordial souvenir, Pierre-Dominique Cochard, ancien Grand Reporter à Valeurs Actuelles et au Figaro-Magazine, gérant de mermaid.fr méditerranée communication www.mermaid.fr

Envoyer à un ami

* champs obligatoires

* champs obligatoires

« Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné au traitement de votre demande. Le destinataire des données est mermaid.fr. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à mermaid.fr, 11, rue Soleau - 06300 Nice. Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant. »